notre site internet

mardi 26 janvier 2016

Comment créer de la richesse dans les villages ?



Le maïs, l'un des éléments de base de l'alimentation togolaise

Lorsque nous avons commencé notre activité à Nagou, l'une de nos préoccupations était d'assurer la pérennité de nos actions. Quand coup de pousse partira, que se passera-t-il ? Comment gérer le long terme ?
Nous avons alors réalisé qu'il fallait absolument créer de la richesse, facteur essentiel à  la pérennité des projets

Vérification des comptes de l'opération engrais par Patrick

 

Création de richesses

Comment développer des activités génératrices de revenus (AGR) dans un village qui n'a rien ?


Ils n'ont rien ? Ce n'est pas tout à fait exact : ce sont des agriculteurs qui possèdent des terres et la cultivent depuis des générations. Ils n'ont pas d'argent mais produisent du maïs. Il faut juste les aider à mieux faire ce qu'ils savent faire, c'est à dire exploiter leurs terres, de manière à augmenter leur richesse. 
Les agriculteurs n'ont pas les moyens de s’acheter l’engrais nécessaire à leur exploitation. Ils ne peuvent pas non plus le vendre au meilleur prix car ils n'ont pas les moyens financiers pour stocker leur récolte. Il faut savoir en effet que le cours du maïs passe du simple au double entre septembre (période de récolte) et juin (saison sèche). 


En attendant la construction d'un magasin de stockage, le maïs est entreposé dans une classe

L'opération troc engrais/maïs : le mécanisme

 l'idée est d'accorder un crédit à l'agriculteur sous forme d’engrais. Nous lui prêtons un sac d'engrais et, à la récolte, il nous rend un sac de maïs avec un léger intérêt, soit 10 bols (unité de mesure là-bas)
Une petite partie sert à alimenter en maïs la cantine de Nagou pour toute l'année. La plus grande partie est stockée par coup de pousse. Nous le revendons au meilleur cours possible et le bénéfice dégagé est réinvesti dans le village pour la communauté. Nous pouvons donc racheter de l'engrais pour l'année suivante
Cela demande à coup de pousse de la trésorerie mais aussi une certaine gestion afin de tenir à jour la comptabilité de l'opération. Jusqu'ici c'était Didier, notre infatigable contact du RCD* qui le faisait mais le relais va être pris par le nouveau directeur de l'école.

     

    Les enfants apportent le maïs dû par leurs parents

    En septembre dernier, les trois autres villages de Boré, Lokpergou et Djapak ont demandé leur cantine ainsi que de participer à l'opération engrais/maïs. Lors de notre dernier voyage, le chef de Djapak, que nous n'avions pas encore eu le temps de rencontrer, nous attendait au bord de la route avant de quitter le plateau. Il voulait être sûr de nous voir et nous a réitéré la volonté de son village à participer.
    Nous allons lancer le projet : 300 sacs d'engrais vont être prêtés aux trois autres villages.


    Pendant que se tenait la réunion sur le maïs, dans une classe avoisinante,  j'ai trouvé cet enfant, seul, en train d'étudier dans une classe. C'est peut-être lui l'avenir de son village ?  Quelle fierté alors pour coup de pousse d'y avoir contribué !

    Bilan des  années 2014/2015 et 2015/2016


    Si nous faisons un bilan de l'opération engrais 2014/2015 et de cette année, le bilan est positif. En 2015 nous avons eu des problèmes d'engrais livré tardivement et de récoltes médiocres mais l'opération est bien en place et nous encourage fortement à continuer. Les problèmes de livraison d'engrais ont été réglés. Concernant les variations de climat, il nous faudra un petit délai !
    Les habitants de Nagou financent en 2015/2016 à 30% l'alimentation de la cantine et ce pourcentage va progresser vers la totalité des besoins de la cantine dans les prochaines années.

    Conclusion

    Cette opération engrais/maïs est un très gros succès et nous en sommes très fiers. Elle va bientôt être étendue à tout le plateau et augmenter ainsi les revenus des habitants ce qui était bien notre but.
    Voir la cantine fonctionner, même si elle n'est pas encore totalement autonome, est aussi une satisfaction immense.

    Nous avons amélioré les conditions de vie de ces villageois. Pour autant, nous ne voulons pas reproduire les erreurs du passé et sommes très sensibles au problème de la dégradation des sols et d'un usage abusif des engrais.
    coup de pousse a déjà des opérations sont en cours à ce sujet.  Nous vous en parlerons prochainement. Rome ne s'est pas construite en un jour mais pierre par pierre. Et en attendant nous nous réjouissons de voir le sourire de ces enfants qui vont à l'école et qui mangent à leur faim.





    *RCD :Rotary Club de Dapaong

    1 commentaire:

    1. Bravo à toute l'équipe ! Votre persévérance est récompensée ...

      RépondreSupprimer

    Laisser un commentaire

    Pour en savoir plus

    Visitez le site de coup de pousse, www.cdpousse.org et suivez nos actus en vous inscrivant au flux des billets (en haut à droite du blog), écrivez-nous à florence@cdpousse.org et pour faire un don, cliquez ici